Archives pour la catégorie Editions

Special Londres (2/4): Nobrow, l’interview

Les deux jeunes éditeurs: Alex Spiro et Sam Arthur, de la maison d’édition anglaise « Nobrow » présentaient cette année à Angoulême leurs dernières productions. Nous avons été épatés par la qualité de leurs livres, par leurs choix graphiques audacieux, et une ligne éditoriale impeccable qui tranche avec la production graphique habituelle. Les passerelles avec Illustrissimo étant nombreuses (Blexbolex, Gwénola Carrère, Chamo, McBess and co), une petite interview de notre envoyé spécial à Angoulême s’imposait sur ce blog.

alexsam_01.jpg

Sam Arthur et Alex Spiro de Nobrow Illustrissimo: Alex, Peux tu nous parler de la naissance de Nobrow et de son succès ?

Alex Spiro pour Nobrow: Nobrow a commencé il y deux ans et demi environ, pendant l’hiver 2008, avec l’intention de renouveler un esprit de qualité en édition papier. La tendance générale d’externaliser la production de livres pour essayer de concurrencer l’impression numérique associée à une baisse de la culture du bel imprimé, a entraîné une standardisation générale du livre. Nous voulions donner une approche « haute couture » à nos livres. Si nos coûts de fabrication sont plus élevés, la qualité est aussi bien meilleure. Nous sommes très exigeants sur le choix des couleurs, l’art, les sujets, la production, et une éthique forte – donc, ça justifie le prix. Je pense que les gens apprécient cette façon de voir les livres, ils ne sont plus seulement une façon de communiquer des concepts et des idées, mais deviennent des produits de luxe, que l’on adore, qui reflètent bien notre personnalité.

angouleme_slide.jpg

 

© Luke P pour Nobrow

Illustrissimo: Quelle est la ligne éditoriale de votre maison d’édition, et peux-tu nous parler du quatrième numéro de la revue qui vient de sortir ?

Nobrow: On choisit les illustrations en tenant compte de la qualité narrative des visuels. La revue souhaite présenter les meilleurs talents de l’illustration tous les six mois. Avec un thème et un choix de couleurs imposé au départ, que chaque intervenant doit respecter dans ses images. Le quatrième volume  tourne autour du thème du  « jour et de la nuit  » est composé en alternant les pages noir et blanc et fluo. C’était un vrai plaisir de voir tout ce que nos artistes ont produit, et même l’occasion d’y participer moi même !

 

Couverture Nobrow 4 par McBess

 nb4_till_hafenbrak.jpg

Double page par Till Hafenbrak

Illustrissimo: Comment s’est fait le contact avec la plupart des illustrateurs, et quel est ton critère de sélection ?

Nobrow: Le contact, tout simple, est initié par nous. On trouve des gens avec qui on aimerait travailler et on les appelle. On essaye d’avoir des contacts plus personnels, donc un appel au démarrage de chaque projet est préférable a un simple e-mail. Les critères de sélection évoluent à chaque numéro,  et on essaye le plus  possible d’avoir une homogénéité de styles. Nous essayons de choisir une  » famille » d’illustrateurs pour chaque numéro en se basant sur l’esprit du travail du « cover artist ». Par exemple, le célèbre illustrateur allemand Atak a fait la couverture du numéro 3, pour lequel nous avons sélectionné beaucoup d’artistes travaillant la sérigraphie… Atak étant un expert dans ce domaine. Pour le numéro 4 on a utilisé beaucoup d’artistes qui travaillent au trait car McBess (qui a fait la couverture) travaille principalement en noir et blanc et à l’ encre.

 

Pebble Island de Jon McNaught

Illustrissimo: Où en êtes vous avec l’idée de développer une agence d’illustrateurs à Londres ?

Nobrow: On est encore en train d’y penser, c’est compliqué car on a des amitiés avec des agences sur place, ce qui nous mettrait en porte à faux avec elles! De plus, c’est un job a plein temps et nous n’aurions pas le temps de tout faire nous même. Avec un partenaire pour nous seconder, cela deviendrait déjà plus envisageable…

 

A Graphic Cosmogony (collectif de 24 illustrateurs)

Illustrissimo: Dernier mot pour les lecteurs de ce blog sur les projets à venir de Nobrow, et sur une diffusion possible des livres en France ?

Nobrow: Oui, je ne peux pas encore trop en parler en ce moment, mais c’est imminent ! D’ici 6 mois, nos livres devraient être présents dans certaines librairies spécialisées en arts graphiques et dans certaines librairies de BD. D’ailleurs, merci pour votre aide pour ce projet !

Abecederia de Blexbolex

En attendant une distribution en France, vous pouvez commander directement les ouvrages sur leur site. Dépêchez vous, certains sont presque épuisés! Nous vous recommandons tout particulièrement « Pebble Island » et « Birchfield Close » de Jon McNaught.

http://www.nobrow.net/

 

© Nobrow  pour toutes les images de cet article

Impossible

A l’impossible nul n’est tenu, et c’est justement le pari du trio Dupuy-Berberian-Ghosn (Les Dubergho) de réunir les meilleurs dessins de la revue du même nom qu’ils coéditent avec Artfactory, le maitre d’œuvre de l’exposition qui se tient en ce moment même chez Ofr.

berberian.jpg

Illustration originale de Charles Berberian

impossible1.jpg  

Charles Berberian, Philippe Dupuy et Joseph Ghosn L’idée (si j’ai bien compris) et de dessiner un son (impossible) et d’explorer les frontières entre la musique et le dessin. Vous en saurez plus en lisant ceci:

dupuy-berberian.jpg

Le vendredi 18 juin, une performance très attendue sur la machine a dessiner des sons actuellement en construction par Philippe Dupuy le bricoleur génial du trio et signature de « Constellations » le numéro double du journal par Joseph Ghosn (un ancien des Inrocks dont je vous recommande le blog) et Charles Berberian (le musicien de la bande).

impossible.jpg

Il restera peut-être quelques dessins à vendre, et des exemplaires de la revue (dont le numéro 4 est épuisé, avis aux retardataires).

dupuy-berberian-ghosn.jpg

Le même soir se tient à la Cité de l’Architecture l’exposition « Archi & Bd, La Ville Dessinée« , dont je vous reparle très bientôt!

Seripop à la Galerie Anatome!

La galerie Anatome continue de présenter dans son espace magnifique de la rue Sedaine, à deux pas de la place de la Bastille, le meilleur de la création graphique sur ses murs. Ce travail d’utilité publique se tourne vers le Canada, et c’est sous l’impulsion de Guillaume Frauly de retour de Montréal (dont les archives sont toujours consultables sur Studio 002) que deux studios sont mis en avant.

seripop-anatome-1.jpg  

Chloé Lum et Yannick Desranleau de Seripop D’un côté Paprika, studio pluridisciplinaire fer de lance de la communication institutionnelle de Montréal à découvrir sur place au rez de chaussée de la galerie. De l’autre côté et à l’étage supérieur, le travail de Seripop, duo passablement déjanté animé par Chloé Lum et Yannick Desranleau fondé à Montréal en 2002.

seripop-anatome-2.jpg

Selon le commissaire Frauly: « hors norme, hors modes, sérigraphes mais avant tout musiciens, illustrateurs et graphistes par hasard plus que par que par réelle envie, ce duo de trentenaires atypiques est très productif bien que toujours à la recherche de l’expérimentation ». Si la reconnaissance ne vient pas forcément du côté de Montréal, c’est à l’extérieur que leur travail trouve un écho parmi les expositions collectives, et trouve grâce auprès des collectionneurs d’affiche.

seripop-anatome.jpg

On peut d’ailleurs leur commander directement leurs meilleures affiches. http://seripop.com/ En plus de vous faire plaisir et de parier sur l’avenir, ça leur permettra de payer le loyer du dernier étage d’un imposant immeuble industriel du Plateau.

seripop-anatome-3.jpg

Antoine Gaslais (le graphiste) et Guillaume Frauly (le jeune éditeur de See)  Signalons l’édition d’un très beau catalogue tiré à 1000 exemplaires au prix modique de 5 euros paru chez See éditions (la nouvelle structure de Guillaume Frauly, dont le graphisme est assuré par notre ami Antoine Gaslais, http://www.antoinegaslais.com/. Parmi les artistes proches du duo, la hollandaise Zeloot, dont la monographie va bientôt sortir aux éditions Michel Lagarde et dont l’exposition sera visible chez ofr du 21 au 23 juin (date du vernissage)avant de rejoindre les murs de notre agence pendant tout l’été, plus d’infos sur http://www.michel-lagarde.com Galerie Anatome 38 rue Sedaine 75011 Paris Pour être invité aux expositions de la Galerie Anatome, il ne faut pas hésitez à adhérez à l’association. Tous les renseignements sur le site de la Galerie:  http://www.galerie-anatome.com

Blexbolex knows how to cook

Blexbolex nous fait le plaisir d’être représenté par Illustrissimo. Ce blog, inauguré il y a bientôt deux ans, présentait pour la première fois son travail pour le portfolio anniversaire de l’agence. En 2009, ce sont les Editions Phaidon qui nous ont contacté pour lui confier l’édition anglaise du célèbre livre de recettes de Ginette  Mathiot.

blexbolex-i_know_how_to_cook-1.JPG

Le livre est désormais disponible dans les pays anglo-saxons (pas de distribution en France mais la possibilité de le commander en ligne).

blexbolex-i_know_how_to_cook-2.JPG

Une palette de couleurs limitée, une quinzaine d’ouvertures de chapitres, et une jaquette de couverture qui une fois dépliée forme un très beau poster (comme dans son fameux « L’imagier des gens » primé plus beau livre du monde en 2009).

blexbolex-i_know_how_to_cook.JPG

Blexbolex vient de signer la couverture du deuxième volume du magazine tout en images de Nobrow à Londres, imprimé en trois tons direct (ceux de la couverture).

nobrow.JPG

Cette magnifique revue tirée à 3000 exemplaires peut se commander sur leur site, profitez-en pour y joindre l’édition anglaise d' »Abecederia » avec des couleurs différentes des éditions allemande et française (aux Editions du Requins marteaux).

Chamo et Co à L’Imagigraphe & l’Articho à la Maison des Métallos

Double actualité pour Chamo, tout d’abord en tant qu’illustratrice avec l’exposition de ses images et objets en bois – qui est visible en ce moment à la librairie de l’Imagigraphe à Paris dans le 11ème – en compagnie des talentueuses Lili Scratchy et Nathalie Choux pour la partie céramique. Les créations en volume de ces trois illustratrices et créatrices d’objets occupent le sous-sol de cette belle librairie orange de la rue Oberkampf, et ce jusqu’à Noël! Cette expo a été organisée par nos amis de Arts Factory.

nathalie-choux.JPG

Céramique de Nathalie Choux et Lili Scratchy

chamo.JPG

Accrochage de personnages en bois de Chamo

chamo-1.JPG

Deux images de Chamo librairie / galerie l’imagigraphe – 84 rue oberkampf 75011 paris Du lundi au samedi de 10h à 20h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h Métro : Parmentier L’autre actualité de Chamo rime avec l’Articho et s’accorde avec son complice et associé Yassine de Lezinfo. Une exposition vernissage a eu lieu à la Maison des Métallos (toujours dans le 11ème) ce jeudi 26 novembre. Un concours pas fastoche – dont les résultats viennent d’être affichés sur leur blog – venait corser la soirée, avant de se terminer à l’Alimentation Générale ou une tripotée d’illustrateurs talentueux se déchainaient au son des platines de Dj Mister Aubrun et Alfred Hitckock magazine.

articho-1.jpeg

Delphine Durand La parution des Cahiers de l’Articho pour le prix modique de 10,50 euros, édités avec le concours de Jean Pierre de « En Marge », est un petit évènement éditorial, que je tenais à saluer! Cette audacieuse sélection de la fine fleur de l’illustration franco-belge se retrouve sur les 74 pages indispensables et la diffusion est assurée par le Comptoir des Indépendants.

articho.JPG

L’Articho à la Maisons des Métallos Pour n’en citer que quelques-uns (mais il faudrait les citer tous, ils le méritent), je retrouve avec plaisir Vincent Mathy, Delphine Durand, Kitty Crowther (qui vient de recevoir le Baobab à Montreuil), Bruno Salamone, Rocco et le surdoué flamand Brecht Vandenbrouck – benjamin de la bande (de chez Lezilus) – et plein d’autres découvertes à découvrir sur le site de l’Articho. http://asso-articho.blogspot.com/

articho.jpeg

Les Cahiers de l’Articho

Expo Delpire à la Maison Européenne de la Photographie

Une exposition exceptionnelle consacrée à Robert Delpire se tient en ce moment même à la maison Européeenne de la Photographie. Après avoir été présentée une première fois à Arles, cet été, c’est sous le titre « Delpire et compagnie » que le voyage extraordinaire qui nous est proposé débute. Dès 23 ans, encore étudiant en médecine, il prend en charge la revue médicale « Neuf » (financée par des labos pharmaceutiques) dont il fera un véritable un laboratoire de talents et qui marquera le début de sa vocation d’éditeur.

delpire.JPG

Logo de l’exposition « Delpire & Cie » Sur 4 niveaux, toutes les facettes de cet incroyable découvreur de talents, âgé de de 80 ans, s’étalent à leur aise. La liste de ses collaborateurs serait trop longue, mais j’en citerai tout de même quelques uns: les illustrateurs André François, Ronald Searle, Saul Steinberg, les photographes Robert Frank et Henri Cartier-Bresson, le réalisateur William Klein et tant d’autres encore…

delpire-0.jpg

Portrait de Robert Delpire par André François

delpire-1.JPG

Vu de la salle d’exposition dédiée aux illustrateurs Au sous sol, nous découvrons le Robert Delpire publicitaire de la rue de l’Abbaye en charge du budget Citroën pendant 15 ans, avec la complicité d’une équipe qui va du typographe Herb Lubalin, à Sarah Moon pour Cacharel (« C’est toi loulou ? ») Oui, c’est eux!

delpire-3.JPG

Logos d’Herb Lubalin pour l’Agence Delpire

delpire-4.JPG

Brochures pour Citroën par l’Agence Delpire Aux étages supérieur, c’est le Delpire éditeur d’images éclectiques. Citons, parmi ses livres pour enfants les plus célèbres: « Les larmes du crocodile » d’André François et l’édition française de « Max et les maxi monstres » de Maurice Sendak en 1967.

delpire-5.JPG

Collection « Multibom » de Robert Delpire

delpire-6.JPG

Collection « Encyclopédie Essentielle » de Robert Delpire Son plus célèbre coup d’éclat, eut lieu en 1958, avec l’édition devenue mythique des « Américains » de Robert Frank. Vous pourrez aussi découvrir dans l’exposition, un autre aspect essentiel du travail de Robert Delpire, en tant que galeriste et responsable du Centre National de le Photographie au Palais de Tokyo (nommé par le ministre de la Culture Jack Lang). Delpire participe en pionnier à la reconnaissance de la photographie dans les musées.

delpire-7.JPG

Assemblages de cartons d’invitations de la Galerie Delpire  L’expo retrace un formidable parcours, celui d’une vie de découvreur passionné, toujours en activité, et dont l’éclectisme revendiqué s’avère d’une très grande cohérence. Je vous conseille les films projetés au sous-sol et notamment le film consacré à Delpire (52 minutes), réalisé en 2009 par sa compagne Sarah Moon. http://www.delpire.fr/ http://www.mep-fr.org

Quatre jours à Berlin

Partir à Berlin avec pour prétexte le festival Illustrative où Illustrissimo était invité, voilà une occasion qui ne se refuse pas!

berlin-3.jpg

I love Berlin Ce festival migrant né à Berlin a voyagé à Paris et à Zurich les deux années précédentes.

berlin-1.jpg

Illustrative, Villa Elisabeth, Mitte L’inauguration a eu lieu le jeudi soir, le vendredi était consacré aux conférences: avec Julius Wiedemann, éditeur des 3 volumes d' »Illustration Now » chez Taschen, Fernanda Cohen venue de New-York pour expliquer comment devenir un « successful commercial artist », et quelques autres intervenants dont l’illustrateur David Polonsky et Raban Ruddigkeit de chez Freistill.

berlin.jpg

Illustrative, Portfolio Reviews Le samedi était consacré à la présentation des portfolios d’une quinzaine d’agents venus du Brésil, de Finlande, d’Allemagne, et de France! Parmi les illustrateurs invités et nominés, peu de véritables découvertes, et pas vraiment de coups de cœur…

berlin-2.jpg

Tapis d’après Olaf Hajek Mais la confirmation du grand talent d’Olaf Hajek (avec notamment l’impression d’un tapis somptueux tissé d’après une de ses images), une belle série d’images de ville de Tim Dinter.

berlin-7.jpg

Le mur d’affiches de Tom Dinter Il y avait également à l’entrée de la manifestation un choix de livres, avec surtout la présence des deux jeunes éditeurs anglais de l’équipe de Nobrow qui accomplissent un travail éditorial formidable: dont la revue Nobrow en deux couleurs, l’édition anglaise de « Abecederia » de Blexbolex (après les éditions allemandes de chez Büchergilde Gutemberg, et celles des Requins-Marteaux en France), et quelques éditions de livre en sérigraphie au tirage limité à une cinquantaine d’exemplaires, sous le label « Nobrow Small Press ».

berlin-4.jpg

L’équipe de Nobrow: Alex Spiro et Sam Arthur

berlin-6.jpg

Les publications de Nobrow En marge du festival, la découverte de l’atelier de Romy Bluemel, jeune illustratrice allemande qui devrait faire les beaux jours de l’édition jeunesse, puis la rencontre avec la fantastique hollandaise Zeloot dont la première monographie devrait sortir en France au printemps 2010.

berlin1.jpg

Le travail de Romy Bluemel

zeloot.gif

Création de Zeloot Et pour terminer en beauté, une soirée chez Blexbolex, sorte de festival « off », avec la présence de tous ses amis auteurs de talent, dont l’un des grands maîtres de l’illustration allemande contemporaine Hennig Wagenbret.

berlin-5.jpg

Les cartes glanées à Berlin Quelques liens et bonnes adresses à retenir de ce voyage à Berlin. Parmi les exposants, agents et illustrateurs présents à Illustrative, je conseille les sites de: L’éditeur anglais Nobrow et sa collection Nobrow Small press http://www.nobrow.net/news/ L’agent d’illustrateur finlandais Marjo Granlund http://www.napaillustrations.com L’allemand Olaf Hajek (représenté en France par Agent 002) http://www.olafhajek.com Le raffiné Orlando Hoetzel http://www.orlando-illustration.com/ Le voyageur urbain Tim Dinter http://www.timdinter.de La new-yorkaise Fernanda Cohen http://www.fernandacohen.com Parmi mes coups de cœur en marge du festival: L’indispensable travail du maître Henning Wagenbreth (auteur de la très belle affiche des 20 ans du festival de Chaumont) http://www.wagenbreth.de Le minimaliste japonais Akinori Oishi installé à Berlin http://aki-air.com Le jeune et talentueuse illustratice Allemande Romy Bluemel http://www.romybluemel.de La hollandaise Zeloot et ses affiches fantastiques www.zeloot.nl La très contemporraine Katia Fouquet www.katiafouquet.com La délicate Satia Ranjana de Munich http://www.sathyaranjana.blogspot.com Jan Feindt http://www.janfeindt.de Et pour terminer (à visiter absolument) deux librairies qui feront le régal des amateurs d’image: La librairie Motto, spécialisée dans les livres d’artistes et les tirages rares d’art contemporain sous l’impulsion du diffuseur suisse et esthète Alexis http://www.mottodistribution.com Puis l’indispensable librairie Modern graphics, riche en imports anglosaxons et rares publications d’illustrateurs allemands www.modern-graphics.de

MyFace

Un de mes amis d’enfance Frédéric Niffle, est devenu Rédac chef de Spirou. Un jour, en chattant sur un réseau social bien connu, cet ami me propose de lui concocter un supplément pour son journal de « djeunes ».

spirou-myface-1.JPG

La couverture par les JeanClode (Matthieu, Nicolas et Séb) Ayant grandi avec ce même journal (et ayant tout appris avec le « Trombone illustré », le supplément d’Yvan Delporte publié à la fin des années 70 et aujourd’hui réédité par Dupuis au prix de 70 euros), l’occasion était trop belle pour contacter des amis illustrateurs sur le fameux réseau social à qui je donnais un simple mot de passe : « Myface »!

spirou-myface-3.JPG

La préface et le sommaire par Chamo Le résultat est paru cette semaine, et ce sont 19 auteurs qui ont participé à l’opération. Un grand merci à tous les participants, au commanditaire et aux lecteurs de Spirou.

spirou-myface-2.JPG

Grégory Mardon/Guillaume Decaux

spirou-myface-0.JPG

Oxolaterre/Laurent Bazart Pour ceux qui passeront nous voir pendant l’exposition Guillaumit, le petit magazine sera offert. Pour les autres lecteurs, envoyez-nous un petit mot si vous êtes intéressés! http://supermaxibazar.blogspot.com http://www.spirou.com

Vernissage Guillaumit (la suite)

Jeudi 8 octobre, c’était la soirée Guillaumit. Plein de jolies choses au mur et dans la vitrine (qui arrête les passants et fait s’exclamer les enfants). Un fond sonore de Gangpol & Mit (l’autre moitié du duo musical), et quelques invités qui ont affronté la pluie et la nuit tombante. Merci à tous et à bientôt pour ceux qui comptent passer avant le 20 novembre. Un petit bonus pour tous les visiteurs: un numéro de « Myface » offert, supplément du Spirou daté du 7 octobre 2009, dont je vous reparle très bientôt!

guillaumit-11.JPG

Guillaumit devant la vitrine de nos bureaux

guillaumit2.JPG

L’éditrice Valérie Cussaguet, et Laurent Zorzin de Art Factory

guillaumit-21.JPG

Yu Matsuoka et Check Morris

guillaumit-01.JPG

Alain Lachartre et Géraldine Méo