Archives pour la catégorie Jean Jullien

illustrations et dessins de l’illustrateur Jean Julien

JEAN JULLIEN nous présente son exposition Us

Entretien avec Jean Jullien qui revient sur son exposition Us présentée à Londres.

poster de l'exposition Us

Peux-tu nous présenter en quelques mots ta nouvelle exposition Us ?
Cette nouvelle exposition est intitulée Us et a ouvert le 4 Décembre 2014 à la galerie Kemistry dans la ville de Londres. Cette exposition personnelle est particulière en ce qu’elle est la dernière expo présentée dans cet espace.

illustration de jean jullien

exposition Us

Qu’ont-pu voir les chanceux qui ont l’opportunité de se rendre en Angleterre pour l’inauguration de ton expo ?
Ils ont pu découvrir une série de commentaires visuels sur des instants et des choses que j’ai pu observer et immortaliser récemment. Cette exposition est une continuité de mon travail commencé avec ma précédente expo Allo? Cette fois la série présentée ne se concentre pas sur la technologie, mais rassemble en quelque sorte des personnes et des idées vivants ensemble.

jean jullien a la galerie Kemistry

dessin de jean jullien

D’où le titre Us qui signifie Nous en Anglais ?
Tout a fait. Us est un mot simple qui exprime avec concision l’idée de rassemblement, et fait également référence à mon séjour aux US (United States).

exposition Us a la galerie kamistry

oeuvre pour la galerie Kemistry à Londres

Et sur quoi as-tu travaillé récemment en dehors de la préparation de cette exposition ?
J’ai travaillé sur une illustration pour le New Yorker, sur un livre avec les éditions Phaidon, une série pour Opening Ceremony, Fricote magazine, un projet avec Jameson’s, un mur pour le Wythe Hotel, des éléments graphiques pour Nike, un objet avec Case Studyo, la campagne de Noël de Mr Porter, un livre pour Herman Miller, un mur pour OMD, des publicités pour Byron Burger, et un livre avec un acteur dont je ne peux pas divulguer le nom pour le moment.

artwork de jean jullien

Plus d’images de Jean Julien .

JEAN JULLIEN nous présente son livre Ralf

Jean Jullien nous parle de la sortie de son premier livre intitulé Ralf et sorti aux éditions Comme des Géants fin Septembre 2014.

couverture livre ralf

Peux-tu nous présenter en quelques mots ton premier livre ?
Ralf est l’histoire d’un chien saucisse qui prend trop de place. Un jour il se coince le derrière dans la porte et son corps commence à s’allonger, ce qui va se montrer assez utile au final.

poster livre ralf jean jullien

Comment est venue l’idée du livre ?
Très simplement, j’adore les chiens et en dessine souvent. La texture, les différentes formes et leur comportement tragi-comique en font des sujets fascinants. Pour mon expo Allo? j’avais fais le visuel ci-dessous, que j’ai décidé de pousser en une petite histoire.

dessin livre ralf comme des geants

Peux-tu nous décrire le processus d’élaboration de ce projet ?
Ce fut assez standard en fait, j’avais l’idée de base qui était que ce chien avait un corps allongé à l’infini et j’ai ensuite cherché ce qui aurait put causer ça et travailler l’histoire autour de ce point.

illustration comme des geants jean jullien

Comment s’est passé la collaboration avec l’éditeur ?
La collaboration avec Comme des Géants s’est passée très naturellement. J’avais déjà la majeure partie du livre de prête mais nous sommes tombés d’accord pour dire que la fin pouvait être améliorée. Ils ont suggéré mon copain Gwendal le Bec, qui est un auteur génial et qui à fait office de script doctor et qui a mis les textes en formes.

livre ralf jean jullien

Sur quoi travailles-tu en ce moment ?
La campagne des 20 ans de l’eurostar, la refonte du magazine Fricote, la campagne de noël de Mr Porter, un slot régulier dans The Guardian, une collaboration avec Case Studyo, une série animée et 4 expos d’ici mai 2015.

lecteur editions comme des geants

Plus d’images de Jean Julien .

Rockaway Beach par JEAN JULLIEN

Jean Jullien a dessiné le programme estival de Rockaway Beach.

Rockaway Beach Jean Jullien
Découvrez la couverture du programme estival de Rockaway Beach dessiné par Jean Jullien.

Rockaway beach :

Des surfeurs aux nageurs en passant par les Ramones, tout le monde veut sa part de la fameuse plage New Yorkaise.
Loin du tourisme de masse que l’on trouve à Conny Island, c’est à Rockaway beach que les New Yorkais retrouvent le véritable esprit estival. Ici les surfeurs et les vacanciers se retrouvent le week end autour de barbecue en plein air, autour d’une bière bien fraîche (ou d’un jus de fruit tout juste pressé) posés devant un DJ qui vous refait l’historique de Bob Marley. Ici l’ambiance et relax, et on se repose aux rythme des activités proposées dans le programme du Rockaway Summer.

plage de Rockaway
Bienvenue sur la plage de Rockaway.
guide des coups des soleils
Pour l’occasion, Jean Jullien a également illustré un guide des coups des soleils.

Rockaway Summer :

Une randonnée cycliste, une expo en partenariat avec le MoMa ou encore la journée du club des aviateurs ? Pas de soucis, c’est dans le programme Rockaway.
Pour le premier numéro de leur guide estival, les commerçants des plages ont décidé de faire fort. Un programme Rockaway dessiné par notre ami Jean Jullien. L’artiste et illustrateur a en effet réalisé le visuel du tout premier programme Rockaway. Un objet déjà collector donc, que tout le monde ne pourra pas découvrir sur place, mais que vous pouvez découvrir dès aujourd’hui sur le blog d’Illustrissimo.
Vous pouvez également retrouver le programme des activités sur le site de Rockaway Summer.
Plus d’images de Jean Julien .

plage New Yorkaise
Tout au long de l’été, surfeurs, familles, nageurs et citadins en week-end se retrouvent sur la plage New Yorkaise.
jolies New Yorkaises
Les jolies New Yorkaises sont déjà fan du travail de Jean Jullien.

JEAN JULLIEN revisite le spam pour le New Yorker

Jean Jullien vient d’illustrer un nouvel article du journal le New Yorker.

jean jullien New Yorker
Dessin de Jean Jullien pour le magazine hebdomadaire le New Yorker.

E-mail traffic :

Calvin Marshall Trillin est un journaliste, humoriste, poète, et romancier Américain.
Il travaille notamment avec le journal New Yorker depuis 1963. Dans cet article écrit pour la publication US, cet écrivain touche-à-tout s’intéresse avec beaucoup d’humour aux spams qui polluent nos boîtes mails. Cet article intitulé E-mail traffic prend la forme d’un monologue épistolaire écrit par un consommateur imaginaire qui répond jour après jour aux solicitations d’un spammeur qui lui envoie des e-mails pour lui vendre des baignoires de plein-pied.

jean jullien Calvin Trillin
L’illustration de Jean Jullien accompagne un article écrit par le journaliste Calvin Trillin.

Nouvelle illustration pour le New Yorker :

L’illustrateur Jean Jullien vient de dessiner une nouvelle image pour accompagner cet article publié dans le magazine hebdomadaire le New Yorker.
Pour accompagner l’article de Calvin Trillin, le journal a fait appel aux talents de Jean Jullien. L’illustrateur a dessiné une nouvelle image sur laquelle on peut découvrir un personnage pour le moins circonspect en train de prendre un bain dans une baignoire emplie de courriels.
Découvrez sans plus attendre cette illustration pleine d’humour qui s’accorde avec beaucoup de justesse au ton surréaliste de l’article.
Plus d’images de Jean Jullien .

L’Illustrissime Parisianer

L’évènement de cette fin d’année, vous le savez peut-être déjà, c’est l’exposition The Parisianer qui se tiendra du 20 au 23 décembre 2013, de 14h à 20h à La Galerie de la Cité Internationale des Arts (13, rue de l’Hôtel de Ville 75004 Paris). En attendant le livre aux Éditions Michel Lagarde en mars 2014 et le vernissage de l’expo jeudi 19 décembre, nous vous avons préparé un petit florilège de couvertures imaginaires réalisées par les illustrateurs de l’agence. Régalez-vous…

Marion Fayolle

Icinori

Jean Jullien

Yann Kebbi

Gwendal Le Bec

Quentin Vijoux

Olimpia Zagnoli

Crédit The Parisianer : Aurélie Pollet et Michael Prigent co-directeurs de l’association La Lettre P que vous pouvez soutenir via kisskissbankbank

Nous remercions aussi chaleureusement Daniel Wormeringer de chez Arctic Paper et Hervé de Buyer (société de Buyer) pour leur soutien au projet.

Entretien avec Jean Jullien

Alors qu’il ne reste plus que quelques jours avant la fin de son exposition à la Kemistry galery, Jean Jullien prend le temps de souffler un court instant pour répondre à nos question.

Quel est le fil conducteur de ta dernière exposition à Londres ?

Nos comportements sociaux et asociaux. La manière dont nous interagissons les uns avec les autres et la manière dont l’avènement des technologies mobiles affectent ces comportements. J’ai essayé de pousser un peu plus loin mon travail d’observation, qui est surtout présent dans mes carnets, et de l’exprimer graphiquement . C’est un peu plus cruel sur certains aspects que ce que je fais d’habitude mais ce n’est en aucun cas une complainte contre les téléphones portables ou les réseaux sociaux: je suis le premier à les utiliser!

Ton travail a gagné une audience de plus en plus forte ces deux dernières années, comment s’orientent tes choix pour le faire avancer dans une optique qui te reste très personnelle.

J’ai la chance d’être sollicité pour de nombreux projets, tous plus différents les uns que les autres. Il y a une partie alimentaire dans mon travail bien sûr, mais cette partie a gagné grandement en intérêt ces derniers temps. Je n’ai presque pas de projets que je refuse, ce qui est une vraie chance. Les gens viennent me chercher parce qu’ils savent ce que je fais, ce qui me permet de garder une touche personnelle, peu importe le projet.

 

Peux tu nous parler de ton premier livre en préparation ?

Le livre s’appelle Ralf et raconte l’histoire d’un chien saucisse qui s’étend indéfiniment après que ses fesses se soient coincées dans la porte d’entrée. C’est mon premier livre pour enfants à proprement parler  donc c’est assez excitant et inconnu.

En ce moment je travaille pour Le Monde et The New Yorker. Il y a aussi une nouvelle bougie avec Colette, qui s’appelle « Air du Parisien » et bien sûr l’expo à la Kemistry gallery dont voici une vidéo:

Il y a aussi ma table pour l’expo du magazine The Gourmand. Un livre avec Walker Books à Londres, le nouvel album de Niwouinwouin, avec beaucoup de nouvelles vidéos et de nouvelles photos. On tourne un court métrage à cet effet. J’exposerai une série de sculptures à la galerie Beach, à Londres ainsi qu’au festival Pick Me Up à Somerset house en Avril.

Allo? Jean Jullien


Basée à Londres, la Kemistry Gallery (43 Charlotte Rd, London EC2A 3PD) a eu l’excellente idée de proposer à Jean Jullien sa première exposition solo. Intitulée Allo? on y retrouve l’artiste à l’affut de nos comportements et réactions lors de nos interactions quotidiennes. Drôle, triste ou questionnant, comme l’est la vie de tous les jours son travail est à découvrir jusqu’au 23 Mars 2013.

Ensuite, direction Chelsea pour un petit extra où Jean vient de réaliser une palissade recouvrant le restaurant Byron pendant la durée des travaux d’aménagement.

Special Londres (4/4): Jean Jullien

Nous avons à de nombreuses reprises évoqué le travail de Jean Jullien, notamment à l’occasion de ses deux expositions parisiennes en 2009 et 2010 à la Galerie des Arts Graphiques. Son actualité est tellement fournie, que nous ne pouvions pas passer à côté d’une interview pour notre série londonienne. L’occasion de faire un zoom sur ses multiples activités. Artiste, illustrateur, réalisateur, designer, rien ne l’arrête et tout lui sourit. Un coup de coeur qui dure, et la confirmation d’un parcours généreux et sans concessions.

Illustrissimo: Peux-tu nous résumer en quelques mots ton parcours d’illustrateur et de réalisateur ? Jean Jullien: J’ai commencé ma formation par un BTS communication visuelle au lycée Le Paraclet à Quimper où j’ai appris les bases de composition, de typographie et les fondamentaux du graphisme. Je suis ensuite parti à Londres. C’est là que j’ai commencé à travailler professionnellement, en parallèle de mes études.

avatar_whiteweb.jpg

« Avatar » © Jean Jullien Illustrissimo: Tu as choisi de t’installer à Londres pour poursuivre tes études au Royal Collège. Quel bilan tires-tu de ces années d’étude dans ce prestigieux établissement ? Jean Jullien: En fait je suis arrivé en 2005 pour étudier à Central Saint Martins, où j’ai obtenu, trois années plus tard, un Bachelor en Graphic Design. C’est alors que j’ai décidé de poursuivre mon cursus avec un Master en Communication Art & Design au Royal College of Art, que j’ai obtenu en 2010.

b-1.jpg

« News of the times » © Jean Jullien, Éditions Eugène & Pauline Illustrissimo: Ton travail a été très remarqué depuis deux ans, comment arrives tu à gérer ce succès et à choisir tes clients ? Jean Jullien: Ça n’a pas vraiment changé ma manière de travailler. J’aime avoir plusieurs projets en même temps et j’ai toujours mis un point d’honneur à ne pas me cantonner à une pratique, craignant de me lasser et de toujours produire la même chose. Je conserve mon trait, et certains éléments récurrents de mon travail sont important car ils servent d’identifiant, de style en quelque sorte. Mais il me semble fondamental de jongler entre les supports de création pour créer un ensemble riche en diversité. Le « succès » dont tu parles est donc positif car il m’a permis de travailler sur une pléthore de projets, tous plus différents les uns que les autres: une table (« Table Man »), une ligne de vêtements en Corée (« Plac Jeans by Jean Jullien), une montre (Magazine Les Inrockuptibles), une installation mêlant film d’animation à 360 degrés et musique électronique (« Adventures in Front of the TV Set »),  un village au plafond (« The Village »), etc… Cela me permet également d’élargir mes horizons et de me voir proposer des projets toujours variés. Du coup, je m’amuse autant lorsque je fais une série d’illustrations dites « classique » pour un projet professionnel car je n’ai pas l’impression de le faire souvent. C’est cette dynamique de travail que j’apprécie.

affiche_inrocks_600.jpg

Affiche Festival « Les Inrocks » © Jean Jullien

montre_noire_600.jpg

Montre pour les abonnés du magazine « Les Inrockuptibles » © Jean Jullien Illustrissimo: Quelles sont les images que tu considères les plus emblématiques de ton travail, et comment vois tu l’évolution de celui-ci ? Jean Jullien: En terme de popularité, je pense que « Les Fables de la Fontaine » sont assez représentative de ce que je fais, car elle mêle illustration, humour et volume. En ce qui me concerne, et comme je viens de l’expliquer, j’aime à penser que des travaux aussi différents que « Table Man », « The Republic » ou le visuel « Hi » fait pour YCN, représentent bien mon travail et les divers domaines que j’aime explorer.

inflationweb.jpg

« Inflation » © Jean Jullien Illustrissimo: Tu alternes les images en volume et les dessins au trait et tu t’es tourné récemment vers l’animation. Peux-tu nous parler de ton projet avec ton frère, le musicien Niwouinwouin ? Jean Jullien: « Adventures in Front of the TV Set » est une installation qui combine la musique de Niwouinwouin à mes visuels animés, qui sont projetés sur quatre écrans géants. Placé entre ces quatre écrans, le public est immergé dans les aventures épiques de Slim, le héros d’une série de science-fiction, perdu dans un dédale cathodique. Ce dernier se promène d’une chaine de télévision à une autre, passant d’un jeu télévisé à un soap-opera matiné d’une ambiance de conte, en passant par une maison hanté, un documentaire animalier extra-terrestre, etc…

lobby_carda.jpg

« Adventures in Front of the TV Set », © Jean Jullien, Niwouinwouin C’est un projet qui représente un travail énorme, ne serait-ce que pour créer le film d’animation, mais également l’orchestration du tout, la création d’un environnement (le tout prend la forme d’une salle hexagonale géante, qui est montée et démontée à chaque fois que l’installation se déplace), la collaboration avec les producteurs, les résidences, etc… Cela illustre parfaitement cette idée de diversité que j’essaie de garder dans mon travail. Aux vidéos, illustrations, sculptures et vêtements, je peux maintenant ajouter « installation audiovisuelle ». Ce projet a également confirmé de manière plus officielle le fonctionnement en binôme avec Niwouinwouin, qui me permet de travailler sur des projets très différents de ceux que je fais seul. Ce fût satisfaisant pour nous d’être sollicité tous les deux, après que nous ayons essayé de communiquer sur notre travail en commun pendant plus d’un an. Cela prouve que c’est une équipe qui marche, et cela ne nous empêche en rien de continuer à travailler chacun de nôtre côté. Enfin, c’était ma première expérience « live », et j’ai découvert avec une joie incroyable la réaction des gens en direct. Niwouinwouin, qui est habitué des concerts, connait bien cette sensation. Mais j’avoue avoir été très ému lorsque j’ai vu les gens rire, sourire, bouger et manifester leur excitation vis-à-vis de ce qui se jouait devant eux.

spread1_beigeweb.jpg

« Spread » © Jean Jullien Illustrissimo: « Adventures in Front of the TV Set » tourne actuellement en France et nous avons assez hâte de le voir jouer à Paris ou à Londres. Quel est ton prochain projet et vers quoi souhaites-tu développer ton travail d’ auteur ? Jean Jullien: Je travaille en ce moment sur une nouvelle collection pour la marque coréenne « Plac Jeans ». Je fais l’affiche et la vidéo pour le festival « Electroni-K ». Je prépare un livre interactif pour Gallimard, je continue mon travail pour « Les Inrockuptibles ». Je prépare une exposition à Seoul, Nantes et Rennes. Je viens de finir cinq pages sur mon projet « The Republic » pour la nouvelle revue d’illustration française « The Drawer ». Niwouinwouin et moi travaillons également sur trois clips pour son nouvel opus. Je sors un t-shirt pour les anglais de « It’s Nice That », et prépare une conférence pour le festival Motiva en Espagne. Je travaille avec « Partizan » pour une campagne anglaise pour « Uniqlo » et vais m’occuper de la saison de la fraîchement relancée « Scène Nationale de Montbéliard ». Je m’occupe également du logo pour la collection « Max Jacob » à Quimper. Un livre et des jouets en bois aux éditions « Annaïck Moriceau » et d’autres choses… mais je m’arrêterais là pour aujourd’hui!

telerama2web.jpg

Illustration pour le magazine « Télérama » © Jean Jullien

nspcc2web.jpeg

© Jean Jullien

nspccweb.jpeg

© Jean Jullien La première monographie de Jean Jullien paru en France, est toujours disponible aux Editions Michel Lagarde, soit en envoyant 10 euros (8 euros + 2 euros de frais de port) au 70 rue de la folie-méricourt 75011 Paris, soit en le commandant en ligne sur le site de la librairie nantaise: http://www.librairielindex.com Vous pouvez commander « News of the times » de Jean Jullien, sur le site des Éditions Eugène & Pauline, 14 euros, 50 exemplaires.

Jean Jullien à la Galerie des Arts Graphiques

Grosse affluence ce vendredi 26 juin 2009 pour le vernissage de la première exposition parisienne de Jean Julllien. On vous avait déjà déjà parlé de ce jeune phénomène lors d’une rencontre à Londres en octobre 2008. Depuis, Jean a fait du chemin, de France Culture au New York Times, une liste de référence longue comme le bras en quelques mois seulement…

img_3872.JPG

La vitrine de la Galerie des Arts Graphiques La galerie G.A.G tenue avec talent et passion par François-Régis Houel aborde un nouveau tournant en présentant ce travail dans la tradition directe de Savignac, Saul Bass, Paul Rand et Tomi Ungerer.

img_4058.JPG

Les originaux de Jean Jullien, à vendre de 150 à 2000 euros.

img_3868.JPG

La suite des originaux…

img_4030.JPG

La grande parade!

img_3953.JPG

Le mur des sérigraphies imprimées par l’atelier « Engène & Pauline » Les sérigraphies tirés à 5 exemplaires (vendues une trentaine d’euros), et le magnifique livre « Lyrics » (45 euros) sous forme d’ accordéon, ont été imprimés en sérigraphie, dans l’atelier rouannais « Eugène et Pauline » par Pierre-Adrien Dracon (un des émules du studio Yaralt).

img_4038.JPG

La suite des sérigraphies et le galeriste.

img_3990.JPG

Dans la vitrine, les personnages sérigraphiés par Valérie Vernet Une première monographie de Jean Jullien sera publiée en octobre dans la petite collection consacrée aux graphistes aux Editions Michel Lagarde. En attendant, c’est une série de cinq personnages (tiré à 20 exemplaires chacun) réalisés en sérigraphie par l’atelier Dupont de la sérigraphe Valérie Vernet. Les cinq personnages de la vitrine sont proposés à la vente entre 8 et 18 euros pièce.

img_3956.JPG

François-Régis Houel le galeriste et Jean Jullien

img_3941.JPG

Jean Jullien

img_4061.JPG

Personnage découpé en feutre Exposition Jean Jullien Du 26 juin au 5 septembre 2009 Galerie des Arts Graphiques 4 rue Dante 75005 Paris 09 52 21 21 72 Métro: Maubert Mutualité, Cluny La Sorbonne Le site de Jean Jullien: http://www.jeanjullien.com/ Le book de Jean Jullien sur le site d’Illustrissimo: http://www.illustrissimo.com/book/jean_jullien « Lyrics » ouvrage réalisé par l’atelier « Eugène & Pauline »: http://www.eugeneetpauline.com/ Les personnages sérigraphiés par « L’atelier Dupont » Contact: Valérie Vernet 13 cité Dupont 75011 Paris 01 48 05 44 03