Gwénola Carrère, envoyée spéciale à « Pick Me Up »

Dans le cadre prestigieux du Somersethouse, un grand centre culturel dans un imposant bâtiment néo-classique au cœur de Londres, situé entre le quartier du Strand et la Tamise, vient de s’achever la 2ème édition de « Pick Me Up » (17-27 mars 2011). 

pick-me-up-1.png

` Une résidence d’artiste, avec pour invité cette année le graphiste Anthony Burril (auteur par ailleurs de la charte graphique de l’exposition). Notamment un grand workshop continu invitait le public à s’approprier l’univers graphique de l’artiste.

pick-me-up-2.png

Puis une demie-douzaine de collectifs d’artistes présentaient leurs activités de manière ludique et interactive. Participaient entre autres les excellentes éditions Nobrow, avec une tablette Wacom géante, en carton, invitant le public à dessiner. Mais surtout leur stand présentait l’ensemble de leur incroyable production, avec notamment une très belle édition de l’Abécédéria de Blexbolex et de l’Ada d’Atak. Et deux très jolis petis livres de l’intrigant Jon McNaught.

pick-me-up-3.png

Le collectif It’s Nice that  organisait quant à lui un grand atelier de création en continu, où se sont succédé, au long des 10 jours, pas moins d’une 50 aine d’artistes de tout poils.

pick-me-up-4.png

Tom Gauld notamment y a réalisé une jolie collection de robots de poche. Pick me up présentait enfin une exposition de 24 illustrateurs et designers graphiques internationaux, dits émergeants. Avec, pour n’en citer que quelques uns, Tom Gauld (UK) et quelques unes de ses planches à la plume assérée,  à l’humour aussi absurde qu’étrange et méditatif.

pick-me-up-5.png

Andy Rementer (USA) et une galerie de personnages bigarrés loufoques.

pick-me-up.png

La typographie Jessica Hische (USA), avec des lettrages subtilement ouvragés.

pick-me-up-7.png

Niguel Peake (UK) et des compositions abstraites finement stratifiées.

pick-me-up-8.png

Otecki (Po) avec des gravures noir et blanches tranchées, mêlant iconographie traditionnelle et graffiti.

pick-me-up-9.png

Seiko Kato (UK) et ses collages à tendance naturaliste, incroyablement fouillés et vivants

pick-me-up-10.png

Takeru Toyokura (Jap) avec des collages mêlant feutre et papier. Un univers moins candide qu’étrange, aux personnages sans visage (non sans me rappeler pafois Henry Darger…).

pick-me-up-11.png

McBess (Fr) et de grandes planches noir et blanches toujours aussi surréalistes et fouillées

pick-me-up-12.png

et enfin Gwénola Carrère (Bel) dont voici une vue d’ensemble de l’accrochage.

pick-me-up-13.png

et l’une de ses dernières créations, les vagues (aôut 2010).

pick-me-up-14.png

L’événement Pick me up fut dans l’ensemble un franc succès, autant de par le nombre de visiteurs quotidien que par la quantité d’échos favorables, dans la presse et de la blogosphère.  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *